Pour toute Commande passée sur le Site www.stratagemme.com, je vous offre :
10% du montant de votre commande (que j'arrondis)
+ 2,00 euros de remise
sur votre Prochaine Commande !
Frais d'envoi offerts à partir de 25,00 euros

Commandez vos Gemmes et vos Bijoux sur le site www.stratagemme.com Chaque rêve est un bijou

samedi 28 février 2009

La génétique - Pouvoir et danger

La révolution biologique donne dès maintenant ou va bientôt donner à l'homme trois pouvoirs : la maîtrise de la reproduction, de l'hérédité et du système nerveux.
Depuis toujours l’Homme essaye de maîtriser la reproduction. Déjà, dans la Rome antique, le nourrisson est présenté au père qui décide de l’accepter ou de le refuser. Les enfants «anormaux», chétifs ou en surnombre sont souvent abandonnés et ils succombent.
Dés la fin du XIX siècle, des scientifiques évoquent l’idée que l’on va pouvoir choisir ses descendants et éliminer les «tares» de l’humanité. Dans les années 1920, certains annoncent un avenir radieux promis par la génétique par la sélection de couples dotés des meilleurs gènes.
Eugène Fischer, alors professeur à l’université de Berlin, préconise la stérilisation des personnes considérées comme déficientes. Il faut agir pour améliorer l’espèce humaine, tendre vers une «race supérieure». L’eugénisme est né. En 1918, le docteur Binet-sanglet, publie «Le haras humain» préconisant la stérilisation et l’euthanasie pour les «dégénérés». Vous savez où tout cela a mené ensuite.
Pendant les années 60-70, des campagnes de stérilisation ont fleuri aux États-Unis et dans un état canadien. De nombreuses personnes considérées comme «pauvres d’esprit» sont internées et opérées sans autre explication. Ces personnes n’apprennent que longtemps après qu’elles ont perdu toute possibilité de procréer.
Bafouer les hommes sous prétexte qu’ils sont «inférieurs» ou «inutiles», conduit aux pires atrocités, à l’oubli de toute solidarité, de toute dignité ou de respect humain.

A suivre...

vendredi 27 février 2009

Singapour

jeudi 26 février 2009

La génétique et les maladies

Dans le noyau d’une cellule humaine, on trouve un milliard de caractères enchaînés. Une seule erreur peut provoquer une maladie grave. Diverses maladies, des plus bénignes aux plus graves, apparaissent plus fréquemment dans certaines familles que d’autres. Aujourd’hui, les gènes de plus de 50 maladies héréditaires sont identifiés. Certains gènes provoquent une maladie qui se déclare systématiquement lorsque l’organisme le possède. En revanche certains gènes favorisent, si l’on peut dire, l’apparition de certaines pathologies comme le diabète ou certains cancers. Dans ces dernières pathologies le milieu extérieur joue un grand rôle : le tabac, la pollution, le stress, l’alimentation et bien d’autres encore. En fait, les porteurs de ces gènes ont statistiquement plus de risque de développer la pathologie mais il se peut très bien que la maladie ne se déclare jamais.

A suivre...

mercredi 25 février 2009

La génétique - Division cellulaire et mutation

Lors de la division cellulaire, les chromosomes se reproduisent identiques à eux-mêmes par duplication ce qui permet de transmettre l’intégralité de l’information génétique dans toutes les lignées cellulaires. L’expérience montre que les caractères acquis ne sont pas transmis à la descendance. La plupart des erreurs de réplication sont corrigées au sein de la cellule. Celles qui ne le sont pas s’appellent : les mutations. Quand une mutation touche un gène d’une cellule sexuelle (ovule ou spermatozoïde), cette modification est transmise à la descendance à condition que cette cellule participe à la fécondation d'un nouvel individu. Si cette mutation concerne un autre type de cellules, toutes les cellules filles de cette cellule seront porteuses de la modification, mais cette mutation ne pourra en aucun cas être transmise à la descendance. Par exemple la couleur des yeux : certaines personnes ont deux yeux de couleurs différentes. Cela arrive quand une des cellules mères, dont le rôle est de constituer l’iris, subit une mutation lors du développement de l’embryon. La descendance de cette cellule mère a conservé la modification génétique.

A suivre...

mardi 24 février 2009

La génétique - D'où venons-nous ?

La génétique nous apporte des éléments de réponse à la question : « D’où venons-nous ? ». A court terme, en pensant à nos parents ou grands-parents, quels sont les caractères génétiques qu’ils nous ont transmis ? A long terme, la comparaison entre différentes espèces permet d’obtenir des éléments d’information pour expliquer l’évolution des espèces... Le chimpanzé est notre cousin le plus proche. Il possède 24 paires de chromosomes dont 13 paires identiques à 13 paires chez l’homme. On a découvert également que le chromosome n° 2 de l'homme correspond exactement à la fusion de 2 chromosomes du chimpanzé, ce qui explique que l’homme à deux chromosomes en moins. En analysant les protéines : 99% des protéines du chimpanzé et de l’homme sont identiques...
A suivre...

lundi 23 février 2009

Orchidée

dimanche 22 février 2009

Singapour

samedi 21 février 2009

La génétique - La génomique

La génomique est la science de l’étude des informations contenues dans le génome humain et des applications qui en découlent pour le développement de nouveaux traitements médicaux. Elle permet d'identifier les gènes. Le séquençage du génome humain est aujourd’hui terminé, c'est à dire que tous les gènes humains sont identifiés.

A suivre...

vendredi 20 février 2009

La génétique - Le génotype

Le génotype d’un individu est le patrimoine génétique dépendant des gènes hérités de ses parents. Les vrais jumeaux ont le même génotype, ce sont des clones "naturels", c'est-à-dire deux individus identiques génétiquement. Quant au phénotype, c’est l’ensemble des caractères individuels correspondants à une réalisation du génotype. Ce terme vient du grec "phainein" qui signifie paraître. Sur un des chromosomes, il est possible de porter un gène dont on ne voit pas l’expression. Dans ce cas, cela signifie que le gène correspondant sur le chromosome homologue s’exprime en cachant l’autre gène. L’apparition d’un caractère héréditaire peut sauter des générations.

A suivre...

jeudi 19 février 2009

La génétique - Chromosomes humains

Les 46 chromosomes de l’espèce humaine sont en fait 23 paires de chromosomes. Lors de la fécondation, chaque individu reçoit un lot de chromosomes d’origine paternelle qui s’apparie au lot d’origine maternelle. Des frères et des sœurs peuvent présenter un air de famille. En réalité, ils n’ont qu’une chance contre 2 puissance 23 d’être identiques à la suite du brassage chromosomique. 2 puissance 23, c'est 2x2x2… 23 fois. Si l’on considère la totalité du génome humain, il y a 64.10 puissance 12, c’est à dire 64 suivi de 12 zéros, combinaisons possibles lors d’une fécondation. Chacun de nous résulte d’une seule combinaison.
A suivre...

You only live twice

On ne vit que deux fois !

mercredi 18 février 2009

Orchidée

mardi 17 février 2009

Singapour


lundi 16 février 2009

La génétique - Les chromosomes

Les chromosomes ont pour fonction le support de l’hérédité. Ce mot, chromosome, vient de l’association de deux mots grecs : khrôma qui signifie couleur et soma qui signifie corps. Un chromosome est un élément essentiel du noyau cellulaire. Ils sont en nombre constant pour chaque espèce (46 chez l’Homme). Ils sont rendus visibles par des colorants au cours de ladivision cellulaire. Les gènes sont les unités qui constituent les chromosomes et sont responsables de la production des caractères héréditaires. Les gènes sont constitués d’ADN. Tous les êtres vivants en sont munis, qu’il s’agisse du règne animal ou végétal.

A suivre...

dimanche 15 février 2009

La génétique - Définition

En 1974, le Littré définit le mot « Génétique » comme étant un adjectif. C’est un terme didactique qui a rapport aux fonctions de générations. En 1984, Génétique, tout en restant un adjectif, a acquis le statut de nom : la génétique est la science de l’hérédité. Elle étudie les caractères héréditaires et les variations accidentelles.

A suivre...

samedi 14 février 2009

Singapour

La génétique et les droits de l'homme

La génétique est fréquemment au cœur des médias. Les avancées des découvertes dans ce domaine ouvrent une porte vers l’espoir de guérison de certaines maladies aujourd’hui incurables, mais également vers des risques de dérapages et d’utilisations nuisibles pour la planète et l’humanité. Après quelques définitions, je vais vous présenter certaines applications de ces nouvelles technologies, les dangers et les questions restées sans réponse à ce jour. Dans cet article, j'ai souhaité vous transmettre les informations scientifiques nécessaires pour aborder ce sujet. J'attire tout particulièrement votre attention sur les problèmes de bioéthique que cela entraîne.

A suivre...

vendredi 13 février 2009

Bali - Décoration aérienne


jeudi 12 février 2009

Bali - Le festin des fourmis


mercredi 11 février 2009

Bali - Fleurs de frangipanier


mardi 10 février 2009

Bali - un chef d'oeuvre !


lundi 9 février 2009

Bali - Hibiscus


dimanche 8 février 2009

Bali - Des offrandes...


samedi 7 février 2009

Bali - Des offrandes par millier...


vendredi 6 février 2009

Bali - Des monstres gentils


jeudi 5 février 2009

Bali - L'offrande


A Bali, chaque jour, des milliers d'offrandes colorées décorent les rues.
C'est un enchantement !

mercredi 4 février 2009

Sectes - invitation au voyage,..

Destination danger !

Les sectes prolifèrent de nos jours, profitant d’une société qui s’interroge sur son avenir. Ces groupes puissants prennent des masques variés : religion, santé, développement de ses propres potentialités… Ils s’appuient aussi sur les motivations de chacun pour se dévouer à une cause humanitaire, écologique ou autre… Les sectes embrigadent leurs adeptes en modifiant leur vision du monde et en les privant de tout esprit critique grâce à l’utilisation de techniques dérivées des psychothérapies. Chacun de nous est manipulable et il semble que mieux connaître les sectes est une prévention utile. A l’heure actuelle, dans le monde, on dénombre environ 200 sectes dangereuses.

L'étymologie latine du mot "secte" fait apparaître 2 sens complémentaires "secare" qui signifie "couper", et "sequi" qui signifie "suivre". L'Eglise catholique donne la première définition historique en insistant sur le sens de «secare». La secte prend le sens de « sécession d'un groupe par rapport à l'Eglise ». Elle est donc synonyme d'hérésie et de coupure avec la vérité doctrinale. La sociologie religieuse, au début du XXème siècle, avance une autre définition en privilégiant le sens de «sequi». Elle présente la secte comme un groupement contractuel de volontaires partageant une même foi et s'engageant dans ce but à suivre un leader charismatique. Elle établit une rupture avec la société jugée corrompue avec laquelle elle refuse tout compromis. C’est en référence à un contenu doctrinal ou à une structure sociale, qu’historiquement, le mot ‘’secte’’ a été employé par les historiens, les théologiens, les sociologues. Ces définitions mettent donc l'accent sur une réaction contre un ordre pour suivre une voie marginale, mais elles ne comportent aucune connotation péjorative.

Une secte, dans son acceptation contemporaine, est une structure qui sous couvert d'une proposition attractive de croissance personnelle, d'évolution spirituelle, ou de transformation de la société, porte atteinte aux droits de l’homme et à l’équilibre social, en faisant usage de manipulations mentales qui asservissent progressivement l'individu, afin de le soumettre au modèle défini par le ou les dirigeants.

Pour qualifier un groupe de "secte", on retiendra un seul critère : celui de la nocivité ou de l’extrême dangerosité par la conjonction de trois caractéristiques : la manipulation mentale, une triple destruction, et une triple escroquerie.

mardi 3 février 2009

Sectes - Manipulation mentale


L'objectif de la manipulation mentale est l’endoctrinement qui se fait par le contrôle de la pensée et la mise sous dépendance en utilisant des pressions. Cette manipulation utilise trois registres de techniques :

la technique cognitive : à partir d’un message séducteur mais réducteur, l’adepte est soumis à un véritable bourrage de crâne, (multiples réunions, cours, stages, séminaires, études, lectures, auditions de cassettes, prières) qui vont lui faire perdre progressivement son esprit critique en ce qui concerne les théories, méthodes et pratiques de la secte.

La technique comportementale, bien connue des psychologues ou psychiatres, qui consiste à faire poser des actes anodins au départ, mais de plus en plus accaparants, qui provoquent une soumission et une dépendance, entraînant une perte du libre arbitre.

Enfin, la technique affective où les adeptes passent par trois phases que développerai plus loin :

  • la séduction par le message, le leader, le groupe
  • la destruction psychologique
  • et la reconstruction selon les normes du groupe

lundi 2 février 2009

Sectes - destruction de la personne, la famille et la société.

La deuxième caractéristique qui détermine la nocivité de la secte, est la triple destruction de la personne, la famille et la société.

Premièrement - Une destruction de la personne, sur plusieurs plans :

  • Sur le plan physique : par une alimentation carencée, le manque de sommeil, le travail intensif, les traitements médicaux dangereux…,
  • Sur le plan psychique : par une altération de la personnalité, du comportement et de l’esprit critique,
  • Sur le plan intellectuel : par un rétrécissement des champs de connaissances extérieures à la secte,
  • Sur le plan relationnel : par une régression des capacités de communication et une coupure avec les proches,
  • Et enfin sur le plan social : par une rupture avec la société,

Deuxièmement : Une destruction de la famille en utilisant :

  • Des attaques, injures, calomnies.
  • Un éloignement imposé ou suggéré,
  • Une rupture de la relation parents-enfants.
  • Des séparations ou divorces induits.
  • Un embrigadement des enfants et des obstacles à leur socialisation.

Troisièmement : Une destruction de la société :

par une stratégie d'ingérence, d'infiltration :

  • Soit en demandant à des adeptes d’infiltrer tous les réseaux de la vie économique, politique…
  • Soit en pratiquant diverses illégalités pour l'expansion du groupe.
  • Soit en empêchant les adeptes d'exercer leur citoyenneté, en participant à la vie sociale, culturelle et civique de leur pays.

dimanche 1 février 2009

Sectes - La tripple escroquerie...

La troisième caractéristique qui détermine la nocivité de la secte, est la triple escroquerie :
  • l’escroquerie intellectuelle où l’adepte est littéralement trompé sur la qualité de la « marchandise » qu’il venait chercher. Le message séducteur de la secte se révèle réducteur et destructeur.
  • l’escroquerie morale : si elle n’est pas générale dans toutes les sectes, de nombreux adeptes ont été ou sont victimes d’abus en tous genres.
  • l’escroquerie financière : par leurs manoeuvres frauduleuses, les sectes parviennent à constituer de véritables empires financiers.